Ce fut mon coup de coeur

3. Feu Le jardin solidaire

Article publié le mardi 20 janvier 2009 par jpplejardinier
Mis à jour le mercredi 8 février 2017

La municipalité du XXème arrondissement a mis fin à cette expérience sauvage et intense. Juste retour des choses, le responsable de cette décision stupide n’a pas été reconduit dans son mandat.

J’écrivais ceci avant la disparition du jardin :

L’existence de ce jardin spontané est suspendu à une décision de la municipalité.Il serait très dommage que la municipalité se trompe. Créé sur un terrain vague par les habitants du coin et par Olivier Pinalie, artiste plasticien, c’est pour moi le modèle d’un jardin partagé. Un lieu qui ressoude les liens entre habitants d’un quartier où la vie est difficile,qui panse les plaies, accueille les enfants. C’est un lieu d’activités culturelles on ne peut plus riches (musiques, projections, sculpture, peinture). Et, ce qui ne gâte rien, c’est un vrai jardin dessiné par un vrai artiste. Pas de nouvelles récentes du jardin solidaire. S’il disparait, ce sont les jardins partagés parisiens qui auront perdu leur âme.

Post-Scriptum

2017 Parution de Chronique d’un jardin solidaire d’Olivier Pinalie Editions CNT-RP en vente à la librairie Le merle moqueur. A lire toutes affaires cessantes.

Forum de l'article

  • Le jardin solidaire
    12 mars 2006, par JPP le jardinier
    Site à visiter: Jardin solidaire

    Hélas, la municipalité a tranché. Le Jardin Solidaire cède la place à un gymnase, "prévu depuis longtemps". L’équipe du jardin est brisée, physiquement et moralement. Les calomnies ont volé très bas, la classe politique a fait chorus au grand complet, y-compris les verts, y-compris le "parti de la classe ouvrière", les yeux sans doute encore embués des défilés de gymnastique et sportive sur la Place rouge.

    Restent quelques films, dont celui de Anne-Marie Lallemand (pas de diffusion prévue pour l’instant à la télé évidemment), qui témoignent et témoigneront longtemps.

    Les aspects "sociaux" ne sont pas du ressort de ce forum. Reste pour les jardiniers, qu’un magnifique jardin a disparu, un lieu d’activité artistique. Un lieu de mémoire vivante aussi , puisque des paysans africains jardinaient sur les parcelles autrefois occupées par des vignes, des vergers, des potagers (nous sommes entre la Rue des haies et la rue des Maraichers).A la Mairie, on est pour le patrimoine…pourvu qu’il soit mort.

    Malheureusement pour Monsieur Charzat, qui ferait mieux de se colter aux réalités de son arrondissemnt plutôt que de se réfugier dans son XVIème, les jardiniers ont de la mémoire, eux…


    • Le jardin solidaire
      2 septembre 2006, par JPP le jardinier

      L’histoire du Jardin Solidaire n’est pas terminée.

      Il y a un film (projeté le Jeudi 5 Octobre 2006 au centre Culturel Auguste-Dobel 9 Rue Philidor Paris 20 ème) et une exposition

      JARDIN SOLIDAIRE EN AMBASSADE (Olivier Pinalie)

      du 1er Septembre au 28 Octobre, même lieu.

 
CONTACT| Propulsé par SPIP 1.9.2c | Squelette sandnyko 1.3.2 | Suivre la vie du site RSS | Navigateur conseillé: Firefox 2